Adrien Krasniqi
Adrien - poésies
Adrien - théâtre
Adrien - récits
Adrien - blagues
Adrien et Aude
Textes lus à l'église
Famille
Amis
Autres textes
Musique
Textes de soutien
Famille
Amis

Histoire de revenant : page 2

Le Diable : je suis le Diable en personne !

Franchois : vous êtes sur ?

Le Diable : parfaitement! Les représentations de moi sont absolument fausses, je suis un être doux. Les personnes ici ne sont pas empilées dans des chaudrons ! ( il rit). Bien au contraire! Elles sont logées confortablement dans de petites bâtisses ...

Franchois : mais alors pourquoi ...

Le Diable : ... ce mythe ? Mais parce que les humains ont besoin d'opposés ! Pour eux, à partir du moment où quelque chose existe, il a obligatoirement besoin d'avoir un opposé ! Prenez par exemple la gentillesse, elle est en opposition avec la méchanceté. Le parfait contraire de la générosité est l'égoïsme. Et le contraire de Dieu, c'est le Diable, ou plus précisément moi. Comme Dieu est gentil, qu'il aide les gens, il faut que je sois méchant ! Vous comprenez mieux ? Mais jamais au grand jamais l'Enfer n'est plus inconfortable que le Paradis ! C'est totalement faux, bien sur !

Franchois : St Pierre m'envoie vous trouver car nous avons un problème : le poids de mes bonnes et mauvaises actions est similaire. On ne sait où me mettre.

Le Diable : ma foi, je te conseille l'Enfer ! On y est si bien !

Franchois : si j'ai le choix, je ne voudrais pas vous vexer, mais je choisirais plutôt le Paradis.

Le Diable : comment ? Mais je viens de te dire que l'on est aussi bien ici que là-haut !

Franchois : je sais, je sais. Mais je vous dis franchement que je préfèrerais aller là-haut plutôt que de rester ici.

Le Diable : soit. Tu as fait ton choix. Mais ne t'avise pas de revenir sur ta décision. Tu es à jamais banni de l'Enfer ! Hors de ma vue ! Disparais !

Franchois : au revoir, monsieur le Diable.

Le Diable : adieu ! Ne croise plus jamais ma route !

Franchois revient au Paradis. On voit St Pierre qui crie après l'un des trois anges ...

St Pierre : imbécile ! Tu les a toutes mélangées !

L'ange : je suis vraiment désolé, patron.

St Pierre : et puis cesse de m'appeler patron ! C'est ridicule ! Je ne suis pas ton patron, je suis seulement le saint le plus coté du ciel bleu ! Rien de plus ! Pourquoi as-tu mélangé ces figurines ? Si ça se trouve, notre ami Franchois n'a fait que des bonnes actions ! Mais comme les figurines ont été mélangées, impossible de savoir ! ( A Franchois: ) Je suis sincèrement navré, mais je ne peux vous accepter ici sans preuves. J'ai bien peur que vous ne deviez aller en Enfer, du moins jusqu'à ce que je retrouve ces objets stupides ...

Franchois : le Diable m'a viré à jamais de l'Enfer! Je n'ai plus le droit d'y retourner !

St Pierre : dans ce cas-là, nous ne pouvons rien pour vous. A moins que ... ( il va vers le fond de la salle, cherche dans une grande valise et en sort une petite bouteille qu'il tend à Franchois ) C'est bien ce que je pensais ! Il m'en restait encore une fiole ! Cette boisson, Jacques Franchois, vous permettra de retourner sur Terre le temps que nous trouvions la solution à notre problème. Mais attention ! Cela peut prendre plusieurs siècles ! Pour vous, un jour correspond maintenant à deux ou trois mois dans le monde. Aussi cela fait déjà un mois et demi que vous avez été enterré ! Vous pourrez passer au travers des murs, Franchois ! Mais pensez simplement que vous apparaîtrez aux hommes comme un spectre, un fantôme à craindre, et chacun se sauvera en vous voyant arriver ...

Franchois : peu importe. J'aurais donné n'importe quoi pour retourner sur Terre. ( il boit la potion). Merci, St Pierre !

St Pierre : A bientôt, mon ami !

Noir.

– 2 –



Adrien Krasniqi : "L'amor et la mort"

— Cette page est dédiée à notre fils, Adrien —